MiniGeek

MiniGeek

Jeux vidéo

 Infos et vidéos sur les jeux vidéo à venir, ou qui m'ont retournés le cerveau !


Zombis repetita

 

Je viens de jouer à Dead Rising 2, le jeu complet. Je me propose donc de vous faire un petit compte-rendu de mes impressions vis à vis de ce jeu, autrement dit, j'vous dis c'que j'en pense, sachant que je ne l'ai pas fini, j'ai juste joué 5 ou 6 heures...

 

Le jeu prend place quelques années après les évènements du premier Dead Rising. Au revoir le photographe-dont-j'ai-honteusement-oublié-le-nom, bonjour Chuck Greene, star d'un reality show alternatif, où le but du jeu est de buter du zombie à la chaine grace à deux tronconneuse attachées à une moto cross. En effet, les zombies sont partout, mais les humains semblent controlés la situation, se servant des non-morts pour leurs divertissements. le danger semble loin !

Donc, Chuck s'en sort bien, dans cette emission tourné à Fortune City, sorte de Las Vegas fictif. Jusqu'au jour où quelqu'un fait le con, et là, patatra, rebelote, les zombies investissent les rues de la ville, et c'est rapidement le foutoir !

 

Chuck réussi à se mettre à l'abri avec quelques survivants, mais surtout avec sa petite fille ! Mais probleme : celle-ci, depuis quelques temps déjà, à besoin de son "zombrex" régulierement pour ne pas devenir elle-meme un zombie, suite à une vieille morsure, et la planque est plutot pauvre en zombrex...

 

Papa doit donc ressortir pour en trouver, et là, c'est le debut des emmerdes !

 

Tiens, un coup de téléphone ! ho ho ho...

 

Je vais faire vite : DR2, c'est DR 1 mais plus grand, avec plus de zombie, plus d'armes, et surtout la possibilité de créer des combinaisons avec celle-ci, ce qui ouvre des perspectives interressantes...

 

Malheureusement, comme dans le premier, la répétitivité des actions est vraiment genante. Bon, c'est vrai que j'ai pas été bien loin, mais ca ressemble un peu trop au premier à mon gout, même les environnements ne sont pas aussi dépaysants que j'aurai pu penser.

On se balade, on tue des zombies à coup de poele à frire, puis on recoit une mission, on va chercher des survivants, on les ramene tant bien que mal, et on recommence.

Je ne parle pas du scénario principal, qui, comme dans le premier, parle d'un complot visant directement notre héros. Pas très original, mais encore une fois, je n'ai pas tout vu...

Le fun est là malgré tout, les combinaisons possibles avec les objets sont nombreuses et variés, et le nombre de zombies a explosé.

Bref, à priori, on retrouve vite ses marques, mais pas sur que le manque d'originalité lui permette d'etre un gros scces, comme à pu l'etre le premier à son epoque.


21/09/2010
0 Poster un commentaire

Découvrir Lost Planet 2 en coop, et puis mourir

 

Depuis peu, je me suis abonné au Xbox Live Gold, le servie en ligne de la boite X 360 qui permet de jouer en réseau, de telecharger les démos, etc...

Et après une première expérience de jeu en ligne avec Red Dead Redemption (fort sympatique d'ailleurs), j'ai décidé de m'attaquer à du lourd : Lost Planet 2 !

 

J'avais jouer au premier à l'époque lointaine de sa sortie, mais seulement en solo, et je dois dire que je n'étais pas allez bien loin, car si l'action était bien au rendez-vous, il me manquait quelque chose, sans savoir quoi exactement...

Et bien, j'ai trouvé : il me manquait des"amis" !!!! 

J'ai testé la démo de LP2, qui nous permet de se friter avec un Akrid de catégorie G, c'est à dire un cafard qui fait la taille d'une église, sans les vitraux. Et je suis tombé sous le charme de cette coopération bourrine, qui permet d'exploser la bestiole tout en discutant de l'avenir du cinéma français avec un gars de Bordeaux !

 

J'ai donc sauté le pas, et acheté le jeu au complet. Et si le mode solo est chiant au possible, le multi en coop est tout simplement grisant : ennemis à gogo et de plus en plus gros, action effrenée, décors magnifiques (que j'aime mon écran HD de 94 cm), et discussion sympathique font de ce jeu mon passe-temps du moment.

 

A essayer d'urgence, ne serait-ce que pour venir me rejoindre, et voir à quel point je suis bon à ce jeu... :)

 

Lost Planet 2 : ou quand une araignée de la taille d'un terrrain de foot vous en veux !


19/07/2010
0 Poster un commentaire

En plus, on nous prend pour des c...

Pour revenir sur le "Kinect" (j'ai vraiment du mal avec ce nom), voici une vidéo troublante : la démo d'un jeu Star Wars basé sur la reconnaissance de mouvement...

 

Oui, mais voila, à la 12eme seconde de cette vidéo, on voit bien que le joueur calque ses mouvements sur ceux du perso virtuel, et non pas l'inverse... Louche, nan ??

 

Un gros mensonge, pour cacher un gros flop à venir ??

 


15/06/2010
0 Poster un commentaire

Projet Natal devient Kinect...

 

Après des mois et des mois d'attente, enfin du nouveau sur le projet Natal, la caméra à reconnaissance de mouvement de Microsoft, qu'il faudra maintenant appelé Kinect...

 

J'aime pas ce nom ! "KINECT" ??? On croirait le nom de produits d'hygiene... "Kinett, pour une intimité nette !"

Pourquoi pas un nom cool, du style "ZOOM", ou "VIZION", ou même garder le nom "Natal"...

 

En plus, il faudra acheter un adaptateur pour les vieilles Xbox 360 !!!

Et les premiers retour sont pas convaincants : y'aurait un delai de réponse de la caméra un poil trop long...

 

Faudra tester à la rentrée !


15/06/2010
0 Poster un commentaire

Les bugs dans Red Dead Redemption


Y'a quelques bugs dans le jeu, j'ai pu en apprecier quelques uns... Rien de gênant, mais plutot rigolo...

Allez voir ce lien pour vous en rendre compte !!

29/05/2010
0 Poster un commentaire

Red Dead Redemption : Great Game, Partner !


Ca y est, après des mois et des mois d'attente, je me suis enfin procuré le jeu de Rockstar : Red Dead Redemption, sorte de GTA IV chez les cow-boys.

Pour ceux qui dorment dans un placard depuis plus de 12 ans, un "GTA-like", c'est un jeu dans un monde ouvert, où l'on peut se balader à loisirs, tout en volant, tuant, buvant, en parfaite liberté... Bien sur, ce genre de jeu n'est en général pas à mettre dans les mains de nos chers petites têtes blondes, mais moi je pense qu'ils servent de défouloir, plutot que d'excitants.

Bref, GTA IV plaçait la barre très haut niveau gameplay, scénario et durée de vie, et l'on peut dire que Red Dead Redemption ("RDR") lui arrive à la cheville, mais dans un style totalement différent...

Ca, c'est un héros avec une bonne tête aimable !

Oui, car il faut bien l'avouer : RDR n'est pas aussi profond que GTA, même si la réalisation est à la hauteur. En effet, graphiquement, c'est peut etre un poil plus joli, mais les environnements sont tellements différents qu'il est assez difficiles de les comparer. Les gratte-ciels font ici place aux grandes étendues vides, où gambadent joyeusement biches, chevaux, lapins, ours et autres tatous, où chaque brun d'herbe est animé, et d'où surgit parfois une ville tirée d'un screenshot d'un film de Sergio Leone...

La carte étant immense (on parle de 4 fois celle de GTA IV), j'avais peur que la traversée des étendues à cheval soit longue et rébarbative.
Et bien non, les developeurs ayant eu la sagesse d'implanter des évènements régulièrement pour egayer votre trajet, que ce soit attaque de bandits, escorte de demoiselle en detresse, concours de tir, chasse à l'ours, cueillette de fleurs, attaque de loup, de diligence, de train... De plus la jouabilité est exemplaire : le systeme Sang Froid, qui permet de ralentir le temps pour viser avec précision, est jouissif !!

De plus, si la route, c'est pas votre truc, vous pouvez toujours la zapper. A l'instar de GTA IV, il y a plusieurs moyens de se rendre à un point donné en quelques secondes  : en diligence, train, ou bien à cheval, en faisant un "trajet express".
Mais utilisé ces méthodes, c'est passer à coté de ce qui fait de RDR un titre à part : l'ambiance ! 

Merde, et mon GPS qu'est en rade... !

C'est la premiere fois à ma connaissance que le Far West est aussi bien rendu ! La musique, les décors, les chevaux parfaitement animés, les duels au pistolet, les tumbleweeds qui traversent le décor, les couchers de soleil sur l'horizon bordé de cactus, ou de bisons, le dressage d'etalon, le poker... C'est un rêve !!

L'histoire en elle même est nettement moins fouillé que celle de GTA, et on en fait le tour en une petite quinzaine d'heure. Elle nous permet de rencontrer des persos sympathiques, et de nous familiariser petit à petit avec la tonne de chose à faire dans ce Far West virtuel.

Pour conclure, parce qu'il faut bien : jouez-y, vous ne serez pas décu ! En tout cas, moi j'y retourne

Ca me ferait presque oublier Just Cause 2, tiens !!

29/05/2010
0 Poster un commentaire

Just Cause 2 : pas mal, finalement...



Je suis toujours en vrac de pc, mais je passe vite fait quand même pour parler de ma derniere acquisition video-ludique : just cause 2 sur xbox 360.

J'avais essayé la démo, qui m'avait pas laissé un grand souvenir. Et finalement, j'ai craqué pour le jeu complet, et je dois dire que je le regrette pas du tout !

Une carte vraiment immense : 30 km par 30 km, soit pret de 1000 m de terrain de jeu, des missions en veux tu, en voila, de l'action intense, des explosions hollywoodiennes, un grappin bien fun, plein de véhicules, et de la chute libre impressionante, en base jump, ou partir d'un hélico, ou d'un avion...

Bref, de l'amusement. Bon, ca risque d'etre reetitif sur le long terme, mais y'a vraiment de quoi faire !

Mis à part un doublage francais catastrophique, et des persos par charismatique pour un sou, c'est vraiment un jeu que je conseille, une sorte de GTA moins fouillé, mais plus bourrin, et surtout plus grand... beaucoup plus grand !!!

Tiens, une petite video pour illustrer :





12/04/2010
0 Poster un commentaire